Parce que mes pieds sont têtus.

dimanche 20 juillet 2014

Entrainements du 6 au 20 juillet - 606 kilomètres dedans -


Juillet.
Bord de mer.
Sorties rêvées.
Il suffit de se lever tôt.
C'est quand rien ne presse le matin que la tête se met seule et bien volontiers à l'heure du soleil.
Je me lève avec l'aurore.
Le temps de s'hydrater.
La course se fait toute seule. Le corps conscient du privilège.

Dimanche 6
 Pas un chat. 
Ah si. Pêche prohibée. Le pêcheur de 6 heures trente n'en a cure et le félin reste aux aguets.
Lundi 7
 Côte sauvage. Le même soleil se lèvera dans 6 heures sous les tropiques. On s'y croirait.
Le monde est aux runneurs qui se lèvent tôt.

                              Le soleil est un peu plus haut mardi quand nous sortons avec mon mari.
Les lys maritimes captent déjà les rayons du soleil. Il fera chaud aujourd'hui.

 Mercredi. Chic, mon mari m'accompagne. Nous prenons un peu de hauteur pour un petit trail sur les falaises du chemin côtier.

Petit matin jeudi. Les jambes sont lourdes. Demain pause.

La pause du vendredi est bénéfique au samedi.
Je longe le chemin du littoral avec un petit D+ de 250 mètres. 
Le temps est idéal. Je cours sans aucun mal et je retrouve les sensations "mythiques" de l'envolée "Icarienne" du Pont de Millau !
La vie est belle !

Je rapporte de mon ultime course sur littoral l'image d'une plage partagée au petit matin avec les mouettes rieuses et je leurs réponds bien.
                                                                                      ✪✪✪

Un retour brutal au réel.
13 km. Pour digérer l'info.Vite.

  Parce que je suis une incorrigible fille. 
Je ne résiste pas à l'envie de partager mon panier de soldes chez I-Run.
Mes nouvelles montures Mizuno rose. Elles m'accompagneront sur mes 42,195 kilomètres du marathon de Toulouse ! - 11 km  jeudi de test en grande forme ! -

Dimanche. Encouragée par des rois du bitume, des as du triathlon et des princes des ultra - Je suis bien entourée ! - je teste une autre forme d'effort au cardio en enfourchant le VTT du fiston.
75 km sur le canal du midi. Une expérience à renouveler d'urgence !

* Un article à lire sur la Dépêche pour en connaître un peu plus sur Éric qui s'engage malgré un sérieux chamboulement personnel à courir la No Finish Line de Monaco pour Loïc en novembre prochain !

2 commentaires:

  1. Tu es impressionnante....je crois que je vais le dire chaque semaine !!

    RépondreSupprimer